Blog

Dernières journées d’automne

img_0831img_0830

Le calendrier est formel, plus de place au doute, nous arrivons à la fin de l’année.

L’automne se terminera le mardi 20 décembre 2016.

A cette occasion, au passage de l’hiver le 21 décembre, il est de coutume de se retrouver en famille ou entre amis à deux reprises au moins, le 24 et le 31.

Nous pouvons, ici, vous aider pour le choix des discussions et des thèmes à aborder, mais préférons célébrer le vivre ensemble et vous guider dans le choix de nos vins.

Alors n’hésitez pas et contactez nous.

 

De Gourgazaud à Sassicaia, en passant par Fontanafreda

img_0634

 » A ces snobs qui pratiquent la gymnastique de bouche en cul-de-sac tout en regardant de haut ces vins modestes… je dirai ceci, revenez sur le plancher des vaches !

A déguster cette cuvée  » de base « , j’ai ce même sourire fendu jusqu’aux oreilles que le fruité encore suspendu sur grappe de vigne « .

Si vous voulez en savoir pus, cliquez sur ce lien. (Le Devoir – Jean Aubry) –

http://m.ledevoir.com/article-482696

Rando VTT en Minervois

img_1794

En arrivant en pays Minervois, il y a bien sûr la vigne et le vin qui retiennent votre attention, mais une mosaïque de paysages à vous couper le souffle vous attend aussi.

Enfourchez vos vélos et lancez vous dans l’ascension du Pic de Nore (altitude 1211 m).

Il suffit de parcourir quelques kilomètres pour passer des paysages méditerranéens avec chênes et kermès, à des paysages vosgiens de forêts de hêtres et de sapins.

Battue par les vents, sa large coupole sommitale est vierge de tout arbre mais offre une époustouflante vue à 360 °.

img_0135Empruntez les chemins bordés de cistes et de cyprès jusqu’aux gorges de la Cesse et du Brian pour arriver au beau village de Minerve, ce village nid d’aigle cerné par ses vignes en terrasses, ou bien,

img_1801
partez de Caunes après avoir visité sa belle abbaye du Xlll siècle, découvrez les Côtes noires jaillies du marbre rose de Caunes et montez vers Lespinassière au milieu des châtaigniers qui par leur couleur et leur densité donnent leur nom à La Montagne Noire.

img_1799

Mon Rosé

Image

Trois belles récompenses pour « Mon Rosé », Le Mondial du Rosé, le Guide hachette et lors de  la dégustation à l’aveugle organisée par l’association VEEM.

Convivial et festif, le rosé est devenu le phénomène tendance dans le monde viticole et auprès des consommateurs.

C’est pourquoi l’Union de oenologues de France a voulu mettre à l’honneur cette couleur en organisant un concours réservé aux rosés du monde entier où « Mon Rosé » du Domaine de Gourgazaud a obtenu une médaille d’argent.

Par ailleurs le Guide hachette spécial rosés a sélectionné le nôtre parmi 4000 dégustations à l’aveugle, « de la Syrah majoritaire, ce rosé à la robe soutenue mais au nez discret, séduit en bouche par son attaque fraîche, son fruité persistant et son bon équilibre entre acidité et rondeur ».

Enfin,  l’Association Vivre Ensemble en Minervois a décerné une médaille d’or à notre rosé lors d’une dégustation à l’aveugle regroupant 25 rosés du Languedoc à Cesseras.

Nous vous souhaitons un très bel été autour de « Mon Rosé ».

La vigne en fleur

IMG_1643

Vers le début du mois d’Avril, les écailles protectrices qui recouvrent le bourgeon s’écartent, laissant apparaître la bourre : c’est le débourrement.

Après l’apparition des premières fleurs et des premières grappes vient la floraison. C’est une étape très importante dans le cycle reproducteur du raisin.

Cette fleur qui a la particularité d’éclore par le bas, se verra alors fécondée. Cette période où les fleurs fécondées deviennent de petits grains de raisin est appelée la nouaison.

Les prochains jours sont donc cruciaux, gare à la pluie, au froid, au gel…

Mais si nous avons la chance d’avoir du beau temps en pleine floraison, en plus de la promesse d’une belle récolte, nous pourrons profiter le soir venu du parfum incomparablement subtil exhalé par les milliers de fleurs de pieds de vignes.

A Gourgazaud, nos chardonnay furent les premiers en fleurs fin mai, nous pouvons donc nous attendre à les vendanger 100 jours plus tard et vous donnons rendez vous.

Tagged ,

La confusion sexuelle

IMG_1617

A Gourgazaud, les 4 et 5 avril prochains, nous allons mettre en place sur 360 hectares la méthode dite de la confusion sexuelle.

L’initiative a été prise il y a plus d’un an autour d’un projet communautaire initié par la cave coopérative de la Livinière et qui portera sur plusieurs domaines couvrant une superficie de 360 hectares.

Mais de quoi s’agit-il exactement ?

La confusion sexuelle est une méthode de lutte biotechnique collective contre les  » tordeuses  » de la grappe. La tordeuse ou ver de la grappe est un parasite qui touche la vigne. Cette petite chenille perfore les grains de raisins et favorise l’installation de la pourriture grise.

Le principe de la confusion sexuelle est une technique qui consiste à perturber la phase de rapprochement des papillons mâles et femelles. Dans la pratique, il suffit d’installer dans les vignes des diffuseurs de phéromones, en fait de petites capsules que l’on accroche sur les fils de palissage. Les mâles sont donc tout désorientés, ne peuvent plus retrouver les femelles. Il en découle moins d’oeufs, donc moins de chenilles, et par voie de conséquence, moins de dégâts sur les raisins.

cochylis-larve

Cette méthode est garante du respect de l’environnement, ce qui ne peut aller que dans le bon sens. Les avantages sont nombreux, absence de toxicité pour l’utilisateur, respect de la faune et de l’environnement, et belle initiative humaine autour d’un projet commun.

Tagged ,

Les plants sont arrivés

Image 10

Dans 4 ans, ce petit bout de vigne ou plant de syrha aura pris de la vigueur et donnera sa première récolte. Mais avant, il faudra la former après sa première année de pousse, c’est à dire, ne garder qu’un rameau, le plus droit et le plus vigoureux, puis le monter et continuer à le former jusqu’à sa quatrième feuille.

Cela procède d’un travail très minutieux, car du travail de formation dépendra la qualité de la vigne future et bien sûr de sa qualité. la patience n’est pas un vain mot avant d’en boire le nectar.Image 11

La part des anges


IMG_1283
Pendant un an, le vin de l’année précédente, notre Réserve Minervois La Livinière a travaillé dans les barriques de chêne. Une partie du liquide a été absorbé par le bois et s’est évaporé. On appelle le volume qui disparait  » la part des anges « .

Une bien jolie expression qui nous rappelle que le vin est un breuvage sacré!

Image

Il a fallut l’oxygéner et refaire le plein régulièrement pour conserver sa fraîcheur. C’est l’heure maintenant du tri des barriques. Certaines seront lavées et referont un an, alors que des barriques neuves prendront place dans le chai de vieillissement et le nouveau millésime commencera sa mue.

Image 4

Vinisud 2016

IMG_1607

La Méditerranée sera au centre du monde les 15,16 et 17 février prochains.

Nous vous donnons rendez vous au Parc des Expositions de Montpellier pour la 12ème édition du « Salon International des vins & spiritueux méditerranéens ».

Le Château de Gourgazaud sera présent – Stand 37 – ALLEE C – HALL A6

A cette occasion vous pourrez déguster

Nos nouvelle cuvées Blancs 2015

Notre nouveau Rosé « Mon Rosé » tout beau, tout charnu,

Et toute notre sélection de vins rouges.

 

Château de Gourgazaud in the Globe and Mail

minervois

Beppi Crosariol, journaliste au Globe and Mail, journal canadien quoitdien de langue anglaise, basé à Toronto et tiré à 2 millions d’exemplaires par semaine, parle de Gourgazaud comme d’un INCONTOUNABLE !

89 points – The Globe and Mail – Minervois 2013

 » A blend of Syrah and Mourvèdre, this major bargain dishes up no shortage of cherry-and plum-like fruitness, but the real draw is the licorice and Mediterranean-herb-savouriness. Medium-bodied, it would pair beautifully with roast leg of lamb or, frankly, pretty much anything you’d find in a french bistro.